La soude caustique, c’est quoi et ça vient d’où?

Un petit cours de chimie ? Allez, ça vous fera du bien et ça vous rappellera sûrement de bons souvenirs … ou pas ! Nous parlerons ici de soude caustique.

La soude caustique, ou hydroxyde de sodium est une molécule toute simple de formule NaOH et donc composée d’atomes de sodium (Na), d’oxygène (O) et d’hydrogène (H). On la trouve en vente libre souvent sous forme de petites billes ou de paillettes ou encore dissoute dans l’eau, on parle alors de lessive de soude. On l’utilise notamment pour déboucher les canalisations !

 

Pourquoi je vous parle de ce produit ? Parce qu’il est INDISPENSABLE en saponification à froid. Hé oui, sans soude caustique, pas de beaux savons solides. Bizarre tout de même qu’un produit qui débouche les canalisations nous permette de fabriquer des savons hyper doux pour la peau… ça, c’est la magie de la chimie. Il suffit de mélanger notre chère soude très corrosive avec un corps gras pour obtenir, après réaction, du savon et de la glycérine (super hydrante, elle). Rien ne se perd, rien ne crée, tout se transforme comme dirait l’autre !!

 

 

 

Représentation de la molécule de NaOH

Aujourd’hui, on veut tout savoir sur ce qu’on achète et on a bien raison. On veut savoir d’où vient notre viande chez le boucher et si la vache a été élevée avec de la musique classique , s’il y a des additifs dans la farine du boulanger ou si le vin qui nous a donné mal à la tête n’avait pas trop de sulfites (bha oui, c’est forcément les sulfites, quand on était jeune, on avait pas mal la tête, y avait forcément moins de sulfites non ?).
Alors, posons-nous la question aussi pour nos produits cosmétiques et pour nos savons. Une savonnerie sérieuse, comme la savonnerie du Tuc de Bouillon , qui propose des produits bons pour la peau et pour la planète doit être transparente sur tous ses produits. Alors, ce NaOH est-il « naturel » ? D’où vient-il ? N’est-il pas polluant à produire ?

Non, le NaOH n’est pas « naturel ». Du coup, toutes les savonneries qui vous disent que leurs savons sont 100% naturels vous mentent . Alors, soit elles pensent que le NaOH pousse dans le jardin, mais j’en doute, soit elles « oublient » qu’elles utilisent de la soude pour fabriquer leur savon. Bha, de toute façon, c’est pas bien grave hein, il n’y a qu’environ heu…. 10% de soude pure dans un savon… ha quand-même ! La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y en a plus DU TOUT dans le produit fini !

Illustration de la fabrication de l’hydroxyde de chlore et de sodium utilisant une cellule de membrane
(crédit : https://fr.dreamstime.com)

D’où vient-il alors ? On le fabrique, devinez comment… grâce à la chimie . Aujourd’hui, on produit la soude par électrolyse de saumure… .En gros, c’est faire passer un courant électrique dans une solution saturée en sel. Oui oui, du sel, le simple sel de cuisine. On l’appelle aussi chlorure de sodium, et sa formule est NaCl. Le Na, ça ne vous rappelle rien ? C’est le sodium, le même Na que pour le NaOH ! Donc, l’électrolyse va permettre de « chiper » le Na du sel pour créer la molécule de soude. Bonne nouvelle donc, on utilise du simple sel. Par contre, la réaction demande de l’électricité et donc n’est pas totalement neutre au point de vue énergétique.

Pour être complet, sachez qu’au XXème siècle, l’électrolyse était majoritairement à cathode à mercure, ce qui posait des problèmes environnementaux. Mais aujourd’hui, la grande majorité de la production de NaOH se fait par électrolyse à membrane, ou à diaphragme qui n’utilise pas de mercure. Dans l’Union européenne, en 2019, les cellules à membrane représentent 87,8 % des capacités de production, celles à diaphragme, 12,2 %. La part des cellules à cathode de mercure est donc, en Europe nulle. (source : https://lelementarium.fr/product/hydroxyde-de-sodium/)

En conclusion, non la soude caustique n’est pas naturelle, on la produit industriellement par un procédé électrochimique. Un savon saponifié à froid ne peut donc pas être estampillé « 100% naturel » !! Mais les méthodes de fabrications de la soude se sont améliorées et ne sont (presque) plus polluantes aujourd’hui. Le savon saponifié à froid reste donc excellent pour l’environnement …et bien sûr pour notre peau !

Si vous êtes encore là, waow, bravo et merci d’avoir tout lu!

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0